⭐️ LUSH X SUPER MARIO BROS. LE FILM - Découvrez la collection ! Let's-a go ! 🍄 Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 60€ d'achat - Plus d'infos

Passer au contenu

Guide de l'auto-conservation

Plus de 90% des produits Lush sont auto-conservés, ce qui signifie que nous n'avons pas besoin d'ajouter de conservateurs synthétiques pour qu'ils gardent leur fraîcheur.

Mais pour ce faire, il ne suffit pas de juste retirer les ingrédients synthétiques*. L'équilibre de chaque formule doit être précautionneusement étudié pour faire en sorte que les produits restent efficaces, pratiques à utiliser et se conservent assez longtemps, tout comme leurs équivalents avec conservateurs*. Helen Ambrosen, membre de l'équipe fondatrice de Lush et inventrice de produits, nous explique : "Nous voyons la cosmétiques comme une forme d'art. Créer des produits, c'est comme peindre un tableau, il y a cette volonté d'arranger tous les éléments d'une manière à ce que le rendu soit le meilleur possible. Peu importe à quel point le produit est bio, ou "green", si il ne fonctionne pas, notre clientèle n'en voudra pas. C'est pourquoi nous devons trouver la meilleure formule possible, qui conserve tous ses bienfaits."

Par exemple, imaginons que vous organisiez un dîner chez vous. Vous invitez toutes vos personnes préférées, et vous leur cuisinez votre meilleur plat - un curry, un risotto, ou même une tourte ! - jusqu'à ce que l'une de ces personnes vous informe d'un régime alimentaire particulier, elle peut être vegan, ou bien intolérante au gluten, ou a une allergie... Quoi qu'il en soit, votre recette va devoir changer. Mais si vous voulez que votre plat soit aussi délicieux que d'habitude, vous n'allez pas pouvoir simplement remplacer l'ingrédient qui pose problème : c'est toute la recette que vous allez devoir adapter afin de vous assurer que la texture, l'odeur, et le goût soit aussi délicieuse que sa version originale. Vous ne pouvez pas vraiment décevoir vos convives, d'autant que certaines personnes ont peut-être déjà goûté et approuvé votre recette, et ont donc des attentes particulières. Afin de vous assurer que votre dîner soit un succès, vous allez devoir penser votre recette comme une formule.

Le problème avec "l'eau disponible"

"L'eau disponible*" fait référence à l'eau dans laquelle les microbes* peuvent se multiplier. Comme tout être vivant, les micro-organismes ont besoin d'eau et de nutriments pour se développer, et les produits à base aqueuse, comme les gels douches, sont l'environnement parfait pour la multiplication des bactéries. Afin de garder les produits périssables sûrs et frais, l'eau disponible doit être réduite, ou la croissance microbienne doit être contrôlée au moyen de conservateurs.

Les conservateurs synthétiques, comme les parabens, peuvent être utilisés afin d'empêcher les microbes de se développer dans les produits à base d'eau.
Les ingrédients naturels comme l'argile, et matériaux solubles dans l'eau comme le sel ou le sucre, peuvent aussi être utilisés afin de réduire la quantité d'eau à laquelle les microbes ont accès. Le miel a des propriétés anti-microbiennes, antiseptiques et anti-fongiques qui en font un excellent conservateur naturel. Nous utilisons également de la glycérine végétale qui, comme le miel, contribue à créer un environnement inhospitalier pour les bactéries. L'utilisation de la glycérine entraîne une utilisation moindre de l'eau.

Les produits solides, sans emballage, contiennent très peu d'eau (souvent grâce à une haute teneur en beurre de cacao, comme dans nos Huiles de massage solides, par exemple) et n'ont donc pas besoin de conservateur.

L'auto-conservation en pratique

Expérimenter avec des manières de réduire autant que possible l'eau disponible signifie que des produits liquides comme les gels douches peuvent ainsi devenir entièrement auto-conservés. En équilibrant les niveau d'eau, de beurres et d'huiles avec des agents nettoyants* synthétiques sûrs et des ingrédients frais et naturels, il est possible de créer des cosmétiques faits presque entièrement à base d'ingrédients bons pour la peau ou les cheveux.

C'est cependant un processus délicat, qui demande beaucoup de temps et d'efforts pour pouvoir être appliqué à de plus en plus de produits. La dynamique de la formule doit être équilibrée avec attention pour produire un produit à la fois efficace, pratique d'utilisation et qui se conserve longtemps, sans avoir besoin d'utiliser des conservateurs synthétiques.

C'est une question d'équilibre - et de remise en question - que d'apprendre à travailler avec les microbes plutôt que contre eux. "Les produits contenant beaucoup de conservateurs synthétiques peuvent éliminer la microflore* qui protège notre peau" explique Helen, "et nous voulons que nos produits agissent d'une autre manière. Nous voulons qu'ils aient des effets fantastiques pour notre clientèle, d'une manière naturelle et saine. C'est ce qui nous a poussé à changer notre manière d'aborder notre relation avec nos amis les microbes."

Scientifique en cosmétique et développeur de produit, Daniel Campbell exprime la difficulté à équilibrer l'eau et l'huile dans un produit auto-conservé comme Dream Cream, une crème du type "émulsion*", qui lie l'eau et l'huile ensemble.
Il explique : "Il faut s'assurer que l'émulsion soit assez légère pour permettre à l'huile d'être absorbée par le sébum à la surface de la peau, mais les bactéries aiment beaucoup se créer dans un milieu fait d'huile et d'eau. Il nous faut donc trouver un stade ou l'émulsion est assez légère pour pénétrer dans la peau, mais assez consistante pour éviter que les micro-organismes ne s'y glissent. C'est en diminuant légèrement la teneur en eau et en augmentant la proportion d'huile, de glycérine et de beurre de cacao que nous avons réussi à trouver un équilibre, mais nous avons eu besoin de multiples essais avant de trouver la formule adéquate."

Auto-conservé ou sans conservateur ?

"Sans conservateur" est un élément de langage un peu délicat. Il implique qu'un produit est entièrement dénué de conservateur. Hors, comme l'expliquent des experts comme Jon J. Kara ou Donald S. Orth dans leur publication "Preservative-Free and Self-Preserving Cosmetics and Drugs: Principles and Practice (1996)" : "En règle générale, les cosmétiques aqueux à multiples usages conditionnés dans un contenant ne peuvent être rendus "sans conservateur" uniquement en retirant les conservateurs de leur formule. Le terme "auto-conservé" est plus approprié que "sans conservateur" car la plupart des produits à base d'eau contiennent des éléments chimiques qui tuent les microorganismes* ou empêchent leur développement."

Pour résumer, presque la totalité des produits à base d'eau qui contiennent la mention "sans conservateur" contiennent en fait des conservateurs, seulement ceux-ci ne sont pas reconnus comme tels par l'Union Européenne. Par exemple, le miel, le sel, le kaolin, l'argile, le talc, la calamine, le cacao et les beurres de karités ont tous des propriétés conservatrices, utilisés dans les bonnes quantités.
De plus, d'autres techniques, comme celles de créer des produits solides sans emballage ou réduire la quantité d'eau dans les formules et utiliser des emballages refermables et des dates de conservation plus courtes peuvent aussi être utilisées pour créer des formules auto-conservées.

Parcourez l'intégralité de notre gamme auto-conservée sur notre site internet ou application, ou dirigez-vous en boutique pour la découvrir avec nos équipes !

Pour en savoir plus :

*Les termes accompagnés d'un astérisque sont expliqués dans le glossaire de l'auto-conservation.

Page d'accueil - Guide de l'auto-conservation