🚛 Livraison gratuite pour toute commande supérieure à 60€ d’achat - Plus d'infos 

Passer au contenu

FAQ : Qu'est-ce que le Re:Fund ?

En septembre 2018, nous avons lancé un nouveau fonds voué à soutenir des projets appliquant les principes de la régénération : le Lush Re:Fund. Mais en pratique, le Re:Fund, comment ça marche ? Voici quelques réponses aux questions les plus fréquentes.

Suivant la conviction que nous avons besoin de solutions basées sur la nature et intégrées dans des raisonnements qui prennent l’ensemble des systèmes en compte, nous avons lancé le Lush Re:Fund pour soutenir les projets de régénération dans les trois domaines clés suivants : Catastrophes et déplacements de population (Displacement & Disaster ou D&D), Permaculture et agroécologie (ou P&A), et Réensauvagement et biodiversité (ou R&B).

Qu’est-ce que le Re:Fund ?

Le Re:Fund est un fonds Lush consacré à la régénération, qui se concentre sur le soutien de projets qui appliquent les principes de la régénération pour créer des solutions à certains des plus importants défis mondiaux. L’argent du fonds Re:Fund  est récolté grâce aux ventes des sacs en papier dans nos boutiques (système “Moins de sacs, plus d’arbres”).

L’argent Re:Fund est redistribué sous forme de dons pour aider à financer des projets sélectionnés à l'échelle nationale, dans les trois domaines suivants : ​​Catastrophes et déplacements de population, Permaculture et agroécologie, et Réensauvagement et biodiversité. 

Le Lush Spring Prize, qui fait aussi partie du système Re:Fund, est un Prix bisannuel organisé en collaboration avec la coopérative britannique Ethical Consumer, dont le but est d’aider à visibiliser la régénération à l’échelle mondiale et récompenser les personnes derrière ce travail crucial.

Quel est le but du Re:Fund ?

En conséquence de l’action humaine, la capacité de vie sur la planète est érodée. Si c’est par la faute des êtres humains que nous nous retrouvons dans cette situation, alors nous croyons que les êtres humains peuvent co-évoluer avec la nature pour nous en sortir.

Outre le soutien aux projets mettant en pratique la régénération, le Re:Fund a aussi pour but de sensibiliser le public à l'idée que les humains peuvent devenir des agents de la régénération. L'heure est venue pour nous de donner plus que ce que nous prenons à nos systèmes naturels, et de développer des liens plus profonds avec les autres êtres vivants qui nous entourent, quels qu'ils soient.Pourquoi le Re:Fund se concentre-t-il sur trois domaines différents, en plus du Spring Prize ?Nous soutenons des projets dans les domaines clés suivants : Catastrophes et déplacements de population, Permaculture et agroécologie, et Réensauvagement et biodiversité.

Nous avons choisi de nous concentrer sur ces domaines car nous pensons qu’il s’agit d’importants leviers d’interventions ; en d’autres termes, que si nous nous concentrons sur ces trois domaines, nous obtiendrons d’encore meilleurs résultats par “effet multiplicateur”. En effet, il s’agit de domaines particulièrement essentiels (notamment le secteur humanitaire et le secteur agricole) qui, sous leur forme conventionnelle actuelle, peuvent donner lieu à de terribles préjudices pour la planète et pour les populations. Par exemple, l’ONG environnementale Project Drawdown cite le secteur de l’agro-alimentaire/agroforesterie comme l’un des principaux secteurs qui contribuent à la catastrophe climatique.

En soutenant des projets qui présentent des solutions intégratrices, holistiques et régénératrices, nous pouvons participer à la transition de dégradation à régénération.

Qu'est-ce que la régénération, et pourquoi est-elle si importante ? Pourquoi le développement durable ne suffit-il pas ?

Le développement durable pourrait se définir par “ne causer que peu ou pas de danger”, ce qui est extrêmement important dans notre actuelle culture dominante de surconsommation et de destruction. Toutefois, le simple développement durable ne suffit plus à réparer les décennies de dommages causés aux écosystèmes et à la biodiversité sur notre planète. En plus des initiatives de développement durable, nous devons aussi commencer à réparer les dommages déjà causés et repenser notre relation avec les systèmes vivants. C'est là qu'intervient la régénération.

La notion de régénération est définie un peu différemment par chaque groupe qui la pratique, mais voici ci-après quelques concepts qui lui sont intrinsèquement liés.

La régénération consiste à adopter une approche holistique, et prendre du recul pour mieux comprendre comment la planète fonctionne dans son ensemble, et comment tout y est connecté. Elle consiste à restaurer et régénérer la santé de la Planète Terre, et avec elle chaque élément du système qui la compose, qu'il s'agisse des sols, de l'eau, des plantes, de l'air, des animaux, des champignons et levures, des bactéries, des économies ou des communautés humaines. Au-delà de cette idée, ces éléments doivent aussi être connectés les uns aux autres de façon saine. Plus le système est fort, plus il sera capable de se remettre des chocs.

Une autre différence entre la régénération et le développement durable est que la régénération est souvent régie par la façon dont les choses sont faites, alors que le développement durable se concentre le plus souvent sur les résultats. Par exemple, une pratique commune de développement durable consisterait à limiter les déchets produits, alors qu’un système appliquant les principes de la régénération poserait avant tout la question : comment pouvons-nous travailler au sein de la communauté pour répondre à nos besoins localement, éliminant ainsi toute besoin de générer des “déchets” ? Et au-delà de cela, comment pouvons-nous repenser notre relation avec les déchets, pour les considérer comme une ressource et une opportunité ? La régénération pourrait être vue comme un point sur un spectre de comportement vis-à-vis de l’environnement, qui se présenterait comme suit : d’un côté, les pratiques conventionnelles dangereuses pour l’environnement, au centre, le développement durable et les initiatives “vertes” comme nous en voyons beaucoup aujourd’hui, et à l’autre extrémité, les systèmes de développement appliquant les principes de la régénération. La régénération nous demande de modifier non seulement nos pratiques, mais aussi nos modes de pensées, nos attitudes et nos manières d’être, de façon à ce que nous nous considérions comme faisant partie de la nature.

Qu’entendez-vous par “approche holistique” ?

Une “approche holistique” est une approche qui prend en considération les systèmes dans leur ensemble. En effet, les systèmes sont faits de réseaux de relations complexes entre de nombreuses parties différentes. Quand nous disons que les projets de régénération que nous soutenons adoptent une approche holistique, cela signifie qu’ils prennent le temps d’observer et de prendre note des systèmes qui existent dans la nature, et y adaptent leurs approches.

Chaque projet de régénération dépend du lieu et du contexte où il est mis en place, et donc de ses systèmes ; de ce fait, chaque projet de régénération est adapté aux besoins précis de la situation et de la culture locale.

Pourquoi l'entreprise Lush se préoccupe-t-elle de la régénération ?

Premièrement, parce que tout le monde devrait s’en préoccuper ; cela nous semble tout simplement être le bon chemin à suivre. Les scientifiques spécialistes du climat nous disent que nous en serons bientôt à un niveau critique, où notre destruction de l’environnement aura dépassé le point de non retour. Entreprises, gouvernements, décisionnaires, organisations à but non lucratif, individus… tous les secteurs doivent travailler ensemble pour agir dès maintenant.

Deuxièmement, parce que la fertilité des sols, la stabilité des précipitations, la prévisibilité de la météo, la paix et la coopération dans les sociétés et la prospérité de l'économie verte sont essentielles pour Lush en tant qu'entreprise. Si ces conditions ne sont pas remplies, nous ne pouvons pas fonctionner.

Le Re:Fund succès au SLush Fund, mais en quoi consistait le SLush Fund et pourquoi ce changement ?

Le "Sustainable Lush Fund" ou SLush a été fondé au Royaume-Uni en 2010, et une version américaine (SLush North America) a suivi en 2014.

Le SLush Fund a été développé pour aider à mettre en place et financer des projets de permaculture et d'agriculture régénératrice partout dans le monde. Par le passé, certains de ces projets permettaient aussi la production d'ingrédients utilisés dans les produits Lush, et un grand nombre d'entre eux bénéficiaient de dons et de soutien financier. Le SLush Fund North America, pour sa part, se concentrait davantage sur le fait de soutenir la production de matières premières utilisables pour les produits Lush.

Le SLush Fund était une expérience très audacieuse. Certains groupes intégrés à l'origine dans le SLush Fund sont devenus des fournisseurs d'ingrédients pour les produits Lush, d'autres sont restés uniquement bénéficiaires de dons, et d'autres projets que nous soutenions ont touché à leur fin. Il était donc temps pour le SLush Fund d'évoluer.

Aujourd’hui, nos investissements liés à notre chaîne d’approvisionnement sont devenus indépendants du reste de nos dons caritatifs (définis sous le nom général “Lush Giving”). Le SLush Fund a évolué en deux entités séparées : Buying Investiments d’une part (plus d’informations ci-dessous), et le Re:Fund d’autre part.

Les financements versés dans le cadre du Re:Fund n’ont pas pour but de trouver des ingrédients éthiques pour Lush, mais de soutenir le travail essentiel des projets de régénération sociale et écologique.

Au sein de Lush North America, en revanche, le SLush Fund local existe toujours, car il fonctionne un peu différemment.

Qu'est-ce que l'entité Buying Investments ?

Les projets inclus dans l'entité Buying Investments impliquent la mise en place de structures permettant à Lush de cultiver et traiter ses ingrédients conformément aux principes de la régénération. Il peut donc s'agir de la mise en place d'entreprises ou autres entités commerciales, ou encore de partenariats avec des organisations. Buying Investments se concentre sur l'expérimentation de méthodes agricoles écologiques alternatives, et la valorisation des communautés dans les régions où sont produits nos ingrédients.

Nous pouvons par exemple citer l'huile essentielle de patchouli produite par le Centre de permaculture Gayo à Sumatra, nos boîtes à shampoing en liège ou notre huile essentielle de néroli du Liban. Toutes ces matières premières sont produites en appliquant les principes de la régénération.

Le Re:Fund est-il différent du Charity Pot ?

Oui ; le Charity Pot dispose de son propre fonds séparé du Re:Fund. Le prix de vente (hormis la TVA) de chaque Charity Pot acheté continue de financer des associations locales œuvrant pour la préservation de l’environnement, la protection des animaux et la défense des droits humains.

Tout comme Charity Pot, en revanche, le Re:Fund se concentre sur le soutien de projets où des financements modestes peuvent avoir un impact énorme. 

Le Re:Fund est un fonds séparé du Charity Pot, qui soutient des projets de régénération, typiquement à échelle moyenne et sur une période d’un an, avec la possibilité de fournir un financement continu sur le long terme.

Les ingrédients utilisés dans les produits Lush n'appliquent-ils pas tous les principes de la régénération ?

Les ingrédients utilisés dans les produits Lush proviennent de plus de 300 fournisseurs différents ; bien qu'ils respectent tous notre politique d'achat éthique, affirmer qu'ils appliquent tous les principes de la régénération serait exagéré.

Faire en sorte que tous nos ingrédients soient intégralement traçables peut s'avérer très difficile. En outre, certains sont encore cultivés selon des méthodes d'agriculture conventionnelle, et nous utilisons encore certains ingrédients synthétiques sûrs.

Si la façon dont un ingrédient est cultivé et traité apporte plusieurs avantages pour la communauté et les êtres vivants dans la région où il est cultivé et traité, alors cet ingrédient pourrait être considéré comme régénératif. Cet ingrédient protège-t-il et favorise-t-il la biodiversité ? Enrichit-il les sols, améliore-t-il la distribution des ressources en eau, et limite-t-il la production de dioxyde de carbone ? Améliore-t-il la santé et la prospérité de la communauté ?

La liste de nos ingrédients appliquant ces principes ne cesse de croître.

Qu’en est-il des projets autrefois soutenus par le SLush Fund ?

Lush continuera à acheter des ingrédients à des groupes auparavant financés grâce au SLush Fund, mais le fera désormais, comme pour le reste de nos ingrédients, par le biais des équipes Achats. Les projets auparavant soutenus par le SLush Fund pourront aussi être soutenus par l'entité Buying Investments.

Si les conditions s’y prêtent, certains projets peuvent aussi être éligibles pour bénéficier d’un financement Re:Fund.

Pourquoi le SLush Fund North America existe-t-il toujours ?

En Amérique du Nord, le climat socio-politique est différent de celui de l'Europe. De ce fait, les entreprises doivent fonctionner différemment. La branche nord-américaine de Lush diffère de sa branche européenne par certains de ses procédés et structures ; le modèle SLush correspond donc toujours à l'environnement professionnel de Lush North America.

Puis-je déposer une candidature pour un financement par le Re:Fund ?

Compte tenu des critères d’éligibilité des projets à soutenir, le Re:Fund exige pour nous d’être très proches des groupes que nous soutenons ; de ce fait, pour le moment, les dépôts de candidature se font uniquement sur invitation, habituellement via les réseaux de confiance que nous avons construits avec le temps. Le Lush Spring Prize, en revanche, qui a lieu tous les deux ans, est ouvert à toutes les candidatures si votre projet répond aux critères listés sur nos sites.

Photo : Joyce et Margaret, agricultrices d'Ouganda travaillant avec YICE, un projet soutenu par le volet britannique du Re:Fund.

Page d'accueil - FAQ : Qu'est-ce que le Re:Fund ?

Copyright © 1995–2023 Lush Retail Ltd.