🚚 Livraison gratuite à partir de 65€ d'achat

Lush Pass : 12 mois de livraison gratuite et illimitée pour 17€- Découvrir

Passer au contenu

Tout sur nos boîtes à shampoing en liège

Peut-on utiliser le liège pour fabriquer une boîte réutilisable dans laquelle nos produits « nus » (sans emballage) pourraient être transportés ? C’est de cette question qu’est né notre rêve de fabriquer un emballage réutilisable.

Nous savons que les océans sont pollués par les déchets plastiques. C'est pour cela que nous aimons autant les produits nus : parce qu'ils ne nécessitent aucun emballage ! Mais comment vous permettre de transporter vos Shampoings solides sans couvrir vos sacs ou vos proches de leurs senteurs ? En 2017, Nick Gumery, spécialiste des emballages dans l’équipe Achats éthiques de Lush, s’est demandé si le liège ne pourrait pas être une solution.

Pourquoi nous adorons le liège

Le liège est un produit naturel fabriqué à partir de la couche interne qui se trouve juste sous l’écorce du chêne-liège (Quercus suber). Le liège est une matière formidable : antibactérien, ignifuge, étanche, flexible, résistant, facile à travailler… et une fois arrivé en fin de vie, il peut être mis au compost !

Récolté à partir d’un arbre vivant, le liège a aussi une capacité exceptionnelle à séquestrer le dioxyde de carbone : il aide ainsi à atténuer les effets chaotiques du changement climatique. En août 2019, nos boîtes en liège Lush ont été certifiées par le Carbon Trust comme emballage neutre en carbone. Cette certification confirme que chaque boîte en liège de 35g séquestre plus de 33 fois son poids en dioxyde de carbone, ce qui permet de retirer environ 1,2kg de CO2e de l'atmosphère.

Sur chaque arbre, le liège n’est récolté qu’une fois tous les 10 ans environ, afin de lui laisser assez de temps pour se régénérer une fois qu’il a été prélevé. Contrairement à la plupart des activités de foresterie, l’arbre continue de vivre après la récolte ; la récolte du liège est donc comparable à la récolte du sirop d’érable, ou à l’émondage des saules pour fabriquer des paniers en osier. “Le liège n'est pas récolté plus d'une fois tous les 9 ans ; il s'agit d'une limite légale pour préserver la santé des arbres", explique Tom Chambers, du Lush Regeneration & Sustainability Circle explains. "En récoltant cette matière naturelle sous leur écorce tous les 9 à 10 ans (ou plus) sans couper les arbres, nous préservons leur présence dans le paysage.”

Où achetons-nous notre liège ?

Le chêne-liège pousse uniquement en Méditerranée occidentale et dans la péninsule Ibérique. Il produit du liège d’une part pour se protéger de la sécheresse, et d’autre part pour se protéger des feux de forêts qui font partie du cycle de vie naturel de la région.

La plupart des forêts de chênes-lièges se trouvent au Portugal et en Espagne, et le Portugal produit plus de la moitié du liège utilisé dans le monde (environ 340 000 tonnes). D'ailleurs, au Portugal, on adore le liège, à tel point qu'en décembre 2011, le chêne-liège a été déclaré à l'unanimité comme l'arbre national du Portugal.  Les chênes-lièges poussent sur des terrains ouverts (de type savane) plutôt que dans des forêts denses, créant ainsi les paysages uniques connus sous le nom de Montado au Portugal, et Dehesa en Espagne.

Le patchwork produit par les prairies, les chênes-lièges et d’autres arbres et arbustes présente une faune et flore extrêmement riches, et constitue la base de la culture alimentaire dans ces régions. C’est un environnement vital pour l’un des mammifères les plus rares d’Europe, le lynx pardelle, ainsi que des oiseaux comme l’aigle impérial ou l’aigle botté. Par ailleurs, ces savanes sont très importantes pour les oiseaux migrateurs, qui s’y arrêtent pour s’alimenter.

D'une situation problématique à une situation prometteuse

Mais ces dernières années, les forêts de chênes-lièges font de plus en plus face à des menaces diverses : abandon, dégradation, terrains convertis pour d’autres usages… Les propriétaires de forêts de chênes-lièges ont aussi pris l’habitude de travailler les sols où poussent les chênes-lièges, sous la fausse impression que cela leur permet de pousser plus vite (alors qu’en réalité, ce processus endommage leurs racines à répétition et les fait dépérir plus rapidement) et que cette pratique réduit le risque d’incendie.

Certaines forêts de chênes-lièges ont été détruites et remplacées par des arbres à croissance rapide comme les eucalytpus d’Australie. D’autres ont été converties en pâturages ou en champs de céréales. Eco-interventions, une organisation de préservation de l’environnnement, travaille depuis 2013 à la restauration d’une zone de forêts de chênes-lièges au Portugal ; c’est pourquoi, lorsque nous avons décidé d’explorer la possibilité de créer des boîtes réutilisables en liège comme alternative à nos boîtes en aluminium, nous avons fait appel à cette organisation, pour savoir si elle pourrait nous aider.

Eco-interventions, via sa branche Cork Connections, fournit aux propriétaires de forêts de chênes-lièges au Portugal des arbustes indigènes à replanter pour remplacer ceux qui n’ont pas survécu au travail des sols ; en échange, les propriétaires doivent s’engager à ne plus travailler ces sols (évitant ainsi d’endommager les racines des arbres) et à ne pas utiliser de pesticides ou d’engrais artificiels. Cette initiative a permis de planter, dans les forêts de chênes-lièges endommagées, des dizaines de milliers d'arbustes sur plusieurs années.

C'est dans la boîte !

Cork Connections a fabriqué un prototype de boîte à shampoing en liège à l'aide d'une machine construite en interne. Le résultat étant formidable, Cork Connections a passé le relai à Giles, du Lush Green Hub, qui a mis en pratique son expertise en ingénierie. Il a rendu le processus de production plus efficace, puis envoyé la nouvelle machine au Portugal, où elle a été installée dans une usine locale. "Nos produits permettent de remplacer des objets fabriqués à partir de plastiques ou d'autres matières non durables par des objets en liège", explique Tobias, représentant de Cork Connections. "Et en fabriquant et en vendant ces objets en liège, nous soutenons la régénération d'une forêt indigène."

Depuis 2017, nos boîtes en liège sont devenues des favorites de nos fans de produits nus. Vous voulez en adopter une ? Voici quelques conseils d'utilisation...

L'amie de la salle de bain

Nos boîtes en liège seront comme chez elles dans votre douche ou votre salle de bain. "Elles absorbent l'humidité d'un produit (par exemple un Shampoing solide), ce qui contribue à préserver sa fraîcheur", explique Nick. Après utilisation, vous pouvez donc poser votre Shampoing solide dans une moitié de pot en liège pour l'aider à sécher plus vite.

Comment garder votre boîte en liège propre ?

Lavez rapidement votre boîte en liège une fois par mois (vous pouvez utiliser le restant de shampoing de solide qui s'est déposé au fond de la boîte ; vous verrez, c'est efficace !) et laissez-la sécher pendant la nuit.

Une seule boîte suffit

Dès que vous remplacez votre Shampoing solide, vous pouvez le mettre dans la même boîte en liège que l'ancien : pas besoin d'en racheter une à chaque fois !

Où jeter votre boîte en liège à la fin de sa vie ?

Une fois que votre boîte en liège aura bien vécu et ne sera plus utilisable, vous pouvez la jeter au compost ou avec vos déchets alimentaires – puisqu'elle est fabriquée à partir d'une matière naturelle ! 

Page d'accueil - Tout sur nos boîtes à shampoing en liège